Déculpabiliser sa transition professionnelle.

S'inscrire à la newsletter

Déculpabiliser sa transition professionnelle.

Postée le 26/04/2019

Par Clémentine VICARD.
 

Déculpabiliser sa transition professionnelle.
 

Construire un projet d’orientation est loin d’être chose facile et ne va pas de soi. Nombreux sont les collégiens et lycéens qui ont des difficultés à se projeter dans leur avenir professionnel et qui, par défaut et surtout parce qu’il faut bien faire un choix, se retrouvent dans des filières qui ne leur correspondent pas. Ne pas trouver sa voie du premier coup semble poser problème… On parle d’orientation ratée, de gaspillage d’année… Pour ces élèves qui se retrouvent dans des situations par défaut, la réorientation peut vite devenir source d’angoisses, de décrochage, mais également de conflit avec l’entourage, et de remises en question personnelles.  


Je trouve que l’on exerce à tort une pression sur ces jeunes, à un moment donné de leur vie où il peut être compliqué de se projeter sur une formation et un projet professionnel bien établis. Pourtant, et ce sera d’autant plus vrai avec les générations qui arrivent sur le marché du travail, nous sommes amenés à changer de postes et de métiers, et ce même plusieurs fois au cours de notre vie professionnelle. En outre, avec la réforme de la formation et la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel (été 2018), les transitions, les réorientations, et les changements de trajectoires sont facilités et même encouragés.

Entendons-nous bien, je ne dis pas qu’il est facile d’opérer ces mutations, et encore moins qu’il faille céder à l’appel de la nouveauté chaque fois que l’on a le sentiment de s’ennuyer dans son quotidien professionnel. Ces bouleversements sont sources de réflexions, d’interrogations, et de remises en questions parfois déstabilisantes. Ces situations sont importantes, à la fois pour le jeune qui cherche sa voie, mais également pour l’actif qui aurait exercé le même métier depuis plusieurs années.

Je pense plutôt que l’on devrait apprendre à se rassurer par rapport à ces souhaits de changement et à ces interrogations. On a le droit de se tromper, de changer d’avis, d’évoluer, de se dire que finalement ce n’est pas fait pour nous, que même si on en était persuadé on peut toujours décider qu’il en sera autrement. Admettre que l’on s’est trompé, se rendre compte qu’on a fait fausse route, ou découvrir que ce que l’on a toujours fait ne nous convient plus, ce n’est pas revenir en arrière. On évolue et on apprend grâce à nos erreurs, nos déceptions et nos échecs.
 
Déculpabiliser sa transition professionnelle c’est aussi se donner les moyens et le temps d’explorer ses réflexions et ses envies. C’est avant tout décider d’être acteur et de construire son projet d’évolution, de profiter d’opportunités pour éviter les regrets, et parfois sortir de situations plus subies que voulues. Parce que chaque parcours et chaque situation sont différents, et surtout parce que la décision d’évoluer est avant tout personnelle, il ne faut pas hésiter à être accompagné dans cette démarche.
 
Moreno Consulting soutient et aide au repositionnement professionnel, à l’étude de nouvelles possibilités et opportunités, et accompagne chacun dans son projet d’évolution. Nos différentes prestations (Bilan de compétences, Outplacement, Assistance Technique au Repositionnement Professionnel) permettent, en fonction de la personne et de son parcours, de faire le point sur son orientation, ses projets, mais également de rebondir assez rapidement lors de transitions professionnelles, et ainsi de profiter de conseils techniques et pratiques sur la façon d’envisager un retour à l’emploi rapidement.

Cet engagement s’inscrit dans les valeurs humanistes que nous défendons et qui font également partie de notre ADN. Croire en la faculté de chacun à être acteur de son propre épanouissement, c’est aussi l’accompagner en respectant ses choix et ses orientations, sans jugement, et c’est cela aussi notre signature !
 
 

Déculpabiliser sa transition professionnelle.