La confiance en milieu de travail

S'inscrire à la newsletter

La confiance en milieu de travail

Postée le 17/07/2018

Par Sandra FOSSE.
 
« La confiance est le ciment invisible qui conduit une équipe à gagner ». Lao TSEU
 
Déjà à l’époque de ce Monsieur, Sage Chinois de 530 av. JC, on parlait de Confiance, et notamment de son importance dans la relation à l’autre. La confiance est la base de toute relation durable. On accorde une confiance comme une marque de reconnaissance et comme un pari : le pari que l'autre mérite cette confiance et la respecte.

La confiance est ainsi la base de la longévité d'une amitié, de nombreux contrats sociaux ou commerciaux, de la fidélité dans un couple, et même de la paix entre deux nations. Ne pas respecter cette confiance de manière consciente est source de conflits et à l'origine de bien des relations perdues (commerciales, amicales, sociales etc).

Mais sérieusement, la relation de confiance existe-t-elle vraiment ? Pouvons-nous pleinement et entièrement faire confiance ? Soyons honnête, n’avons-nous jamais menti, trahi, blessé alors peut être avec remords ou regrets, mais sommes-nous vraiment des personnes de confiance ?

La confiance en milieu de travail

Dans un monde de plus en plus individualiste, dominé par la défiance et la méfiance, la Confiance est devenue un concept désuet qui a perdu de sa force avec la montée de l’égoïsme et l'abus de son usage dans notre société.

Incapables de sortir de notre solitude existentielle, nous finissons par perdre toute confiance en l’autre, en oubliant l'importance et la nécessité de coopérer avec les autres pour bâtir un projet commun. Or une société où la confiance n'existe plus perd ses bases.

Mais mettons donc un peu d’optimisme dans tout ça ! Il me semble important de continuer à croire en l’Homme, en son altruisme, sa générosité et son honnêteté. Nul n’est parfait, acceptons les erreurs de chacun et faisons preuve d’empathie même lors de blessures profondes.

L’être humain n’est pas structurellement, cérébralement et biologiquement câblé pour l’égoïsme. Les individus sont plutôt majoritairement altruistes. Ils prennent plaisir à aider les autres et le font aussi inconsciemment car ils perçoivent que c’est la seule issue. Dans la nature, seul, l’humain est assez faible. C’est pourquoi il ne nous est pas possible d’être absolument individualiste. Ce qui fait de nous des personnes capables de survivre et prospérer, c’est l’entraide, les comportements collaboratifs, le fait de s’attacher les uns aux autres, de soutenir les plus faibles… La confiance est une forme d’expression spontanée de ces comportements.

Si notre environnement ne récompense pas assez nos comportements de confiance, nous allons cesser de l’accorder. Il est nécessaire d’encourager ce sentiment et cette attitude. Nous devons tous, individuellement, nous montrer confiants mais aussi être dignes de confiance pour entretenir et faire grandir ce cercle vertueux.

C’est ce que nous prônons chez Moreno Consulting, et ce pourquoi je m’investis quotidiennement dans l’accompagnement des entreprises et des individus qui les composent. L’une de nos valeurs est l’Humanisme. Nous avons Confiance en l’Homme, nous croyons en lui et en sa faculté à être acteur de son propre épanouissement et celui des autres.

Pour finir, je citerai Paul Thiébault, Général et écrivain, « Soupçonner trop facilement les autres est presque toujours une preuve de sa propre faiblesse. La confiance est force, vertu et courage ». [Recueil de pensées 1805]