Recrutement : vers de nouvelles pratiques innovantes…Attention à la Cosmétique !

S'inscrire à la newsletter

Recrutement : vers de nouvelles pratiques innovantes…Attention à la Cosmétique !

Postée le 14/06/2018

Par Marie BRETECHER.

« Les deux choses les plus importantes n’apparaissent pas au bilan de l’entreprise : sa réputation et ses hommes ». Henry Ford, Ford Motor Compagny.

La politique de recrutement d’une entreprise dit beaucoup de son fonctionnement et de sa culture. Le recrutement est un acte stratégique pour l’entreprise : il détermine a minima, ses valeurs (savoir-être) et sa performance (savoir-faire).
Depuis l’an 2000, Internet (avec les sites d’offres d’emploi puis les réseaux sociaux professionnels) a amené un certain nombre de mutations dans la pratique du recrutement. Le rapport au travail a changé et la sélection des candidats s’oriente désormais davantage sur des critères liés à la personnalité et au savoir-être. Le recrutement s’est accéléré (plus grande rapidité dans le traitement des candidatures) mais paradoxalement les processus de recrutement s’allongent, eu égard à de fortes tensions sur le marché du travail (croissance économique, concurrence accrue sur certains types de profils, pénurie de candidats qualifiés…). Cette modification du rapport au travail, au temps et à l’entreprise a entraîné des exigences nouvelles pour les candidats d’aujourd’hui.
Dans ce contexte, les entreprises peinent à attirer et à recruter des candidats qualifiés et en adéquation avec leurs valeurs. Cette « guerre des talents » les amène à repenser leur politique de recrutement et à innover dans leurs pratiques pour se distinguer de leurs concurrents et surprendre. De même, les candidats cherchent à se distinguer les uns des autres pour attirer l’attention des recruteurs et intégrer les « meilleures entreprises », celles qui sauront répondre à leurs exigences (salariales, personnelles, etc.).

Recrutement : vers de nouvelles pratiques innovantes…Attention à la Cosmétique !

L’attention portée à la « Marque Employeur » incite les entreprises à recourir à des pratiques de recrutement de plus en plus originales voire décalées et à s’éloigner des standards connus, depuis l’annonce jusqu’à l’intégration du nouvel embauché.
Les campagnes de recrutement décalées sont de plus en plus nombreuses. Sous forme de vidéos, d’affiches humoristiques ou encore d’énigmes, les recruteurs cherchent à surprendre, à « faire rêver » les nouvelles générations et à communiquer efficacement sur les valeurs et la culture portées par l’entreprise.
Parmi ces campagnes de recrutement réussies, on peut citer l’exemple de l’Armée australienne qui a choisi l’énigme : les candidats devaient résoudre une formule mathématique complexe afin d’obtenir un numéro de téléphone servant à contacter le service recrutement.
On peut également citer l’exemple de l’agence Business Lab qui a choisi les affiches humoristiques en jouant sur les termes techniques du poste, que les candidats sont censés connaître.
Ces campagnes innovantes se retrouvent également côté candidats qui n’hésitent pas à faire preuve d’originalité à travers le CV vidéo, l’affichage de leur profil sur des panneaux électroniques dans certaines villes de France ou encore via un Snap.
L’étape des entretiens de recrutement est aussi repensée par les recruteurs. Les entreprises sont désormais nombreuses à utiliser la pratique du « Speed recruiting », sur un salon ou sur un événement, pour permettre au candidat de convaincre de la pertinence de son profil en quelques minutes. D’autres entreprises vont plus loin comme la Banque Populaire des Alpes qui a choisi il y a quelques temps d’organiser des entretiens à l’aveugle façon « The Voice » où les candidats se sont retrouvés face à des fauteuils retournés et des recruteurs de dos. L’entreprise Talentéo a, quant à elle, choisi d’organiser en décembre dernier des entretiens dans le noir dans le cadre du mois de l’accessibilité pour lutter contre la discrimination à l’embauche.

Si ces nouvelles pratiques de recrutement innovantes, originales voire décalées, ont pour objectif de permettre aux entreprises de recruter autrement leurs talents de demain et faire rayonner leur marque employeur, MORENO CONSULTING s’engage depuis plus de 50 ans à accompagner les entreprises pour recruter juste. En tant que Cabinet conseil en recrutement et intégration, nous défendons une approche globale, outillée, sur-mesure pour instaurer une relation collaborateur-entreprise durable et mutuellement profitable.
Notre méthodologie nous amène à nous immerger dans l’entreprise pour comprendre et s’approprier son fonctionnement, ses valeurs, ses codes et sa culture afin de déployer une stratégie de recherche et un process de recrutement adaptés. Car les nouvelles pratiques de recrutement doivent être avant tout en cohérence avec ce qu’est l’entreprise pour ne pas induire un décalage entre l’image proposée et la réalité, voire adresser de faux messages aux candidats. Ces nouvelles pratiques ne doivent pas être utilisées pour suivre un effet de mode mais doivent avoir un sens. Elles doivent être pensées et réfléchies autour de ses enjeux.
Nous pouvons alors nous demander si l’originalité dans le recrutement sert vraiment le but recherché ?
 
                                                                                                             
 
« Alors cosmétique, cette tendance à cultiver sa différence et son attractivité? ou véritable démarche découlant d’une politique globale en matière de ressources humaines et de captation et gestion des talents? Comme souvent la réponse est dans la question, et nous ne pouvons que déplorer trop souvent que dans cette « guerre des talents » (phénomène chronique!), si l’on déploie des moyens considérables pour se démarquer, l’entreprise a souvent tendance à considérer que le seul problème, en fait, est de débusquer le candidat…peut-être parce qu’il est plus facile de mettre en place une stratégie de communication, que d’aligner profondément la forme et le fond, les mots et le sens que cela prend dans l’esprit de celui qui rejoint l’Entreprise, en bref la valorisation de la marque employeur avec l’ensemble des processus d’accueils, et managériaux de l’Entreprise. Quand on sait aujourd’hui, qu’1 nouveau collaborateur sur 5, ne va pas au bout de sa période d’essai, et qu’1 sur 3 ne passe pas la date de son premier anniversaire, on suppose que de l’autre côté du miroir, ce n’est pas toujours le monde merveilleux d’Alice…
Et pour en revenir à Henry Ford que Marie citait, et au risque de détourner le sens qu’il donnait à cette phrase, prendre le risque qu’il y ait dissonance entre ce que l’on affiche et ce que l’on est vraiment c’est négliger que la réputation de l’entreprise est d’abord faite par les Hommes qui y vivent et qui y passent…
Plus sérieusement, et pour revenir à ce qui ne figure pas au bilan de l’entreprise et qui est aujourd’hui (comme hier!) crucial : son capital Humain. Car pour toute organisation, il ne s’agit pas uniquement de « collecter » une candidature, il s’agit de l’inscrire dans un projet durable et mutuellement profitable dans lequel l’adéquation entre l’Homme et l’Entreprise est le dernier élément clé. C’est cela Recruter Juste ! Xavier Moreno »